Tout savoir sur la villa aurélienne à Fréjus
chambres- pers -

Tout savoir sur la villa aurélienne à Fréjus

Tout savoir sur la villa aurélienne à Fréjus

Patrimoine culturel de Fréjus dans le Var, la villa aurélienne, inspirée par la renaissance italienne, située au sommet d'une colline et entourée de végétation de type méditerranéen, suscite beaucoup d’intérêt et d’admiration. Depuis 1989, elle est inscrite à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques. Découvrez dans cet article, tout ce qu’il faut savoir sur cette villa.

L’histoire de la villa aurélienne de Fréjus

C’est un héritier anglais du nom de James Hiscutt Crossman ou Crawford selon les sources, qui décide de construire en 1889 un château d'influence Palladienne. Son projet fut alors réalisé par Henri Lacreusette, un architecte d’origine marseillaise. Les pièces de récéption, notamment la salle d'une superficie importante – le salon – avec une alcôve, s'ouvre sur le jardin, sa végétation, ainsi que les vestiges de l'aqueduc romain, côté sud. La végétation de type méditérranéen du jardin, représente 24 hectares. Très vite, les nombreuses dettes contractées pour la réalisation du château, obligent James Hiscutt Crossman (ou Crawford) à le vendre. Il est alors acquis par Madame Lepel-Cointet en 1892 qui fut dans l’obligation de le revendre aussi en 1901. Le château est alors repris par le Marquis Henri Félix Gourio de Refuge.

En 1913, suite à une saisie immobilière, le château Aurélien est mis en vente aux enchères publiques. Il est racheté par un banquier parisien du nom de Charles de Cambefort le 7 août 1913. Ce dernier est marié à Suzanne de Witt. Ce n’est qu’à ce moment que l'appellation de château Aurélien change et devient Villa Aurélienne. A leurs décès, la villa revient à leurs filles, dont Henriette, épouse du banquier Pierre Schweisguth. 

La villa aurélienne fait partie des plus grandes villas à Frejus Saint-Raphaël et est l’une des deux en France à avoir un style architectural Palladien. La seconde étant le château de Syam dans le Jura. Pour rappel, Andrea Palladio est un célèbre architecte de la renaissance italienne. Il est à l’origine du très célèbre Palazzo Chiericati dont s’inspire l’architecture de la villa aurélienne.

Avec près de 76 ouvertures, et située sur une colline, elle s’étend sur une superficie de plus de 1 700 m² habitables. Elle possède un parc de 24 hectares avec des bascules, des ponts et 3 édicules. C’est en 1988 que la villa et son parc ou on retrouve les vestiges de l'aqueduc romain, passent dans le patrimoine de la ville de Frejus. Ils sont alors consignés dans les monuments de la ville en 1989 (inventaire supplémentaire des monuments) pour ensuite être rénovés en 1994.

Les immanquables à la villa aurélienne à Fréjus

Inscrite à l'inventaire des monuments historiques, elle vous fera découvrir plusieurs merveilles architecturales qui composent ses pièces. On peut citer :

  • sa façade néoclassique de style Palladien,
  • ses moulures et cheminées e marbre
  • ses sols en marbre noir,
  • ses marqueteries de bois fruitiers,
  • les vestiges de l’aqueduc,
  • son grand escalier central orné de statues, etc.

On peut retrouver au sein de la maison de nombreuses expositions temporaires.

Des vacances au camping Le Fréjus dans le Var vous permettront de visiter ce patrimoine culturel de Frejus et pourquoi pas des expositions dans une salle, selon votre date de visite.